La cicatrice: un méchant souvenir

La cicatrice: un méchant souvenir
La cicatrice chéloïde correspond à un mode de cicatrisation anormal qui survient après une plaie. Elle est souvent à l'origine d'une gêne esthétique majeure pour les patients. En général elle n’entraine pas de symptomes particuliers mais peut parfois être responsable de démangeaisons ou de douleurs.

« L'évolution d'une cicatrice est un processus long et imprévisible qui peut durer jusqu'à 2 ans. »

La cicatrisation
Avant...
Une idée reçue voudrait que l'on laisse "sécher" le bobo à l'air libre mais en réalité, la cicatrisation se fait mieux en milieu humide ou sous un pansement. Il faut éviter d'arracher les croutes et plutôt les ramollir avec de la vaseline ou une crème cicatrisante.

Il est également important de bien soigner toute plaie :
  • Retirez les corps étrangers introduits dans la plaie (sable, gravier, verre…).
  • Nettoyez bien la plaie à l'eau et au savon et ensuite rincez et séchez.
  • Ensuite, vous pouvez désinfecter au moyen d'une solution antiseptique.
Attention, l'éosine n'est pas antiseptique ! Il a surtout un pouvoir asséchant.

Après...
Lavez la zone cicatrisée avec un savon surgras pour limiter les  irritations, hydratez la cicatrice en appliquant une crème hydratante
pour maintenir la souplesse de la peau, diminuer la rougeur et la vascularisation et pour calmer le prurit, effectuez des  massages-pétrissages pour casser la fibrose de la cicatrice.

Il existe des pansements élaborés à base de gel de silicone destinés à réduire les cicatrices. Le silicone agit en maintenant l’hydratation de la
peau. La cicatrice est assouplie et aplanie. Le pansement limite aussi les démangeaisons et la douleur associée. Un traitement de 2 à 4 mois est conseillé pour un résultat optimal.