Le rhume des foins : bémol d’une journée de printemps

Le rhume des foins : bémol d’une journée de printemps

Tout le monde attend impatiemment la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps que les températures se réchauffent. Mais pour ceux qui souffrent de rhume des foins, l’arrivée des beaux jours et le bourgeonnement des arbres et arbustes rime plus avec éternuement, nez bouché et yeux larmoyants.

Le rhume des foins est une réaction allergique au pollen des herbes, des fleurs, des arbustes et des arbres. Dans ce cas, le système immunitaire du corps réagit excessivement à ces substances qui sont normalement inoffensives. Les réactions allergiques aux pollens sont plus fréquentes au printemps, mais peuvent survenir de février à octobre.

Quelques astuces :

  • Évitez les courants d’air (temps venteux, rouler vitre ouverte, climatisation, ventilateurs).
  • Changez de vêtements tous les jours (mais ne les secouez pas vous-même).
  • Préférez la douche au bain et lavez-vous les cheveux tous les soirs afin d’enlever le pollen qui s’y est déposé.
  • Portez des lunettes de soleil à l’extérieur, surtout par grand vent.
  • Aérez la maison tôt le matin ou encore lorsqu’il pleut ou juste après l’averse, mais gardez les fenêtres fermées la nuit.
  • Évitez de tondre la pelouse et de marcher sur l’herbe fraîchement coupée.
  • Évitez de passer vous-même l’aspirateur.
  • Évitez de faire sécher le linge à l’extérieur.
  • Évitez les fleurs à l’intérieur.
  • Effectuez régulièrement un rinçage du nez et des yeux au sérum physiologique afin d’éliminer les allergènes et lavez-vous souvent les mains.
  • Il y a généralement moins de pollens à la mer ou en montagne, choisissez vos destinations de vacances en fonction.
  • Consultez le calendrier pollinique ou le site www.airallergy.be et évitez de pratiquer des activités en plein air durant la période à risque.


Il existe des sprays nasaux, des gouttes oculaires et d’autres médicaments qui peuvent réduire vos symptômes, demandez conseil à votre pharmacien !